SUD KIVU : La malnutrition chronique touche un enfant sur deux au Sud Kivu, l’ONU s'engage grâce au soutien Suisse

Daddy Nyembwe 16-02 à 10:17 Politique


Grâce à une contribution de 3,2 millions de dollars de la Suisse, trois agences des Nations Unies (UNICEF, PAM, FAO) vont pouvoir poursuivre et étendre leur projet de lutte contre la malnutrition chronique à Bunyakiri et Minova, dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC),

Étalée sur près de trois ans, cette contribution est d’autant plus appréciée en ces temps où cette province est à nouveau durement touchée par une reprise des affrontements entre groupes armés.

L’argent contribuera à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12.000 femmes enceintes et allaitantes et 12.000 enfants de 6-23 mois, ont précisé le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) dans un communiqué de presse.

La première contribution de la Suisse (de plus de deux millions de dollars) à la première phase de ce projet avait déjà permis d’améliorer, entre 2015 et 2017, l’état nutritionnel de 80% des enfants de 0 à 23 mois et des femmes enceintes et allaitantes grâce à des interventions directes et multisectorielles de nutrition, sécurité alimentaire, et d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Avec cette nouvelle contribution de la coopération suisse, l’UNICEF, la FAO et le PAM vont continuer à travailler de façon complémentaire en vue de démultiplier les acquis de la première phase du projet.

Daddy NYEMBUE



Commentaires :

NESKAL / 16-02 à 17:35

C'est bien d'aider cette population mais l'idéal est d'aborder l'approche résilience a fin de ne pas revivre cette même malnutrition après l'arrêt de ce financement

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires