Langue: les « fake news » sont mortes, vive « l’infox »

Daddy Nyembwe 23-10 à 19:07 Culture

Après plusieurs mois de pourparlers, la commission d’enrichissement de la langue française est parvenue à un terrain d’entente quant à la traduction du terme « fake news ».

En français, il n’est donc pas question de « fake news », mais d’« infox ». Chargée d’acter l’évolution de la langue auprès de l’administration française, la Commission d’enrichissement de la langue française, a livré le 4 octobre 2018, le résultat de ses cogitations pour franciser le terme anglo-saxon « fake news », très à la mode depuis l’élection de Donald Trump. Le mot qui juxtapose « intoxication » et « information » ; est défini comme une information « mensongère ou délibérément biaisée ».

Le mot infox sera donc employé pour désigner « une information mensongère ou délibérément biaisée, répandue par exemple pour favoriser un parti politique au détriment d’un autre, pour entacher la réputation d’une personnalité ou d’une entreprise, ou encore pour contredire une vérité scientifique établie.

Les termes de « nouvelle fausse », « fausse nouvelle », « information fausse » ou « fausse information » pourront également être utilisés dans un cadre juridique. Bien sûr, il s’agit là de recommandations administratives.

Le terme « fake news » est devenu synonyme à la fois du faux au sens de l’erroné, de l’erreur, mais aussi de la tromperie volontaire. Or le distinguo entre les deux notions semble fondamental. Un média qui publie une information erronée et rectifie le tir n’est pas dans la même démarche qu’un activiste qui fabrique ou qui diffuse en toute conscience une information volontairement mensongère ou trompeuse.

 

Avec Medialabo



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires