Mme Leila Zerrougui prendra ces fonctions à la tête de la MONUSCO le lundi 12 Février.

Daddy Nyembwe 11-02 à 13:28 Politique

C’était depuis le mois de décembre dernier que l’annonce a été faite par le secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres ,nommant Mme Leila Zerrougui, de nationalité algérienne, comme la représente spéciale et chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo.

Mme Zerrougui succède à M. Maman Sidikou, du Niger, dont la mission avait pris fin  en janvier 2018 et elle prendra ces fonctions ce lundi 12 Février.

Née en 1956, Mme Zerrougui est titulaire d’un diplôme de l’École nationale d’administration, sise à Alger, obtenu en 1980.  À partir de 1993, elle a occupé divers postes académiques dans des facultés de droit en Algérie et a été Professeure agrégée à l’école Supérieure de la Magistrature, à Alger.

Mme Zerrougui a plus de 30 années d’expérience dans les domaines de l’état de droit et de la protection des civils, ainsi que des compétences en matière de gestion et de leadership. 

Elle a été Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé de 2012 à 2016, et Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général à la MONUSCO, de 2008 à 2012, au sein de laquelle elle a dirigé les travaux visant à renforcer l’état de droit et la protection des civils.

Leila Zerrougui a donc trois défis principaux à relever à la tête de la mission onusienne en RDC : la protection des civils, l’accompagnement du processus électoral ainsi que la mise en œuvre de la stratégie de retrait de la MONUSCO.

Daddy NYEMBUE



Commentaires :

FONTAINE KALONJI WABANDAYA / 11-02 à 14:00

Merci pour l'information
Plein succès à vous

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires