La NASA n'atteint toujours pas le petit robot! Opportinuty a -t-il survécu à la grande tempête martienne

Joseph Miguel 22-09 à 22:18 Science

Le petit robot mobile martien ne répond plus depuis plus de trois mois. La Nasa tente quotidiennement de reprendre contact avec lui, en vain jusqu'ici...

C'était au tout début du mois de juin. Les astronomes du monde entier observaient la planète rouge, profitant de conditions exceptionnelles, Mars s'approchant de nous à grande vitesse pour un rapprochement maximal le 31 juillet, à seulement 58 millions de kilomètres. Et là, sous les yeux des astronomes professionnels comme amateurs, la surface de Mars a commencé à se voiler, ses grandes formations immémoriales, Syrtis Major, Sinus Sabaeus, Chryse, Utopia, Sinus Meridiani, Hellas, s'effaçant progressivement derrière un voile orangé, couvrant bientôt la planète entière...

En quelques jours, la planète a disparu sous une immense tempête de poussière, alimentée par ce désert infini qu'est la planète Mars...Levée par des vents soufflant à plus de 100 km/h, la tempête, soulevant la poussière martienne à plus de 50 kilomètres d'altitude, a totalement obscurcie la surface de la planète rouge, la plongeant dans un crépuscule profond et permanent. Si la sonde américaine Curiosity, alimentée par un RTG (une petite pile nucléaire) n'a pas souffert de cette pénombre, Opportunity, dans la région de Sinus Meridiani, a vu son alimentation électrique chuter brutalement, faute de lumière pour alimenter ses panneaux solaires...

Le module américain Opportunity est doté de logiciels lui permettant de faire face à ce type de situation : voyant cette nuit inattendue arriver, le robot s'est automatiquement mis en mode « hibernation » pour économiser sa production d'énergie. La tempête a été suivie par les astronomes trois mois durant, et, début septembre, les grandes formations géologiques sombres et contrastées, connues depuis des siècles par les astronomes, ont commencé à émerger du voile de poussières. Opportunity, quant à lui, demeure silencieux...

Alors, le robot américain a-t-il pu survivre à l'obscurité pendant trois mois ?

L'engin de la Nasa fonctionne sur des batteries lithium-ion, alimentées par des panneaux solaires. Sans lumière, pas d'alimentation électrique, les batteries se sont donc vidées. Elles pourraient se charger à nouveau, bien sûr, avec le retour du Soleil. Sauf que personne, aujourd'hui, ne sait si les panneaux sont couverts, ou non, de poussière déposée par la tempête. La mauvaise nouvelle, sur Mars, c'est que la poussière minérale est partout, tout le temps. La bonne, c'est que le vent, souvent, balaie et nettoie les panneaux solaires de Opportunity. On devrait donc s'attendre, à un moment ou à un autre, à un rechargement des batteries du robot martien.

Mais l'obscurité et la poussière ne sont pas les seuls dangers auxquels Opportunity a dû faire face et résister. Sur Mars, même en plein été... il fait froid, très froid. Evidemment, les ingénieurs de la Nasa ont conçu Opportunity pour le protéger des conditions, parfois dantesques, de la planète rouge : le robot a déjà résisté à la nuit hivernale, quand la température chute au-delà de -80 °C... Comment ? Eh bien, l'énergie solaire ne suffit pas, évidemment, pour protéger continûment du froid l'électronique de l'engin. Au cœur du robot, où se trouvent les composants les plus fragiles, huit pastilles d'oxyde de plutonium radioactif produisent en permanence de la chaleur.

Après le passage d'une tempête martienne, Opportunity a réalisé l'autoportrait de l'image ci-haut qui montre l'état de ses panneaux solaires. Généralement, le vent finit par les nettoyer.

Durant la grande tempête de 2018, les météorologues martiens considèrent que la température - équilibrée par le voile très dense de poussières, devait avoisiner -35 °C ou -40 °C. La batterie et l'électronique du robot mobile sont censés supporter des températures à peu près équivalentes, donc, en principe, Opportunity a pu résister trois mois à l'obscurité et au froid.

Seulement, le robot martien n'est plus tout jeune. Au vrai, sa « date de péremption » est dépassée depuis belle lurette puisque lors de son lancement, la Nasa lui avait officiellement assigné une mission de trois mois... Or, Opportunity, qui a quitté la Terre en 2003, se trouve sur Mars depuis... 2004 !

En près de quinze ans, Opportunity a parcouru un peu plus de 45 kilomètres sur Mars, et si ses équipements se dégradent progressivement, le rover fonctionnait toujours au moment où la grande tempête martienne a débutée.

Opportunity se réveillera-t-il de sa longue hibernation ? Sa longévité inouïe, sa résistance, ses aventures dans la plaine de Sinus Meridiani, ses aléas techniques, ses faiblesses, ont, au fil du temps, humanisé Opportunity pour les gens qui suivent ses pérégrinations sur un autre monde. Et c'est cet engouement pour son robot qui oblige littéralement la Nasa à le laisser « en vie ».

L'engin coûte en effet une douzaine de millions de dollars par an à l'agence spatiale américaine, qui aimerait probablement rediriger ce budget vers d'autres engins d'exploration. Aujourd'hui, le budget de fonctionnement de Opportunity est assuré jusqu'à l'automne 2019 et tous les jours, les antennes géantes du Deep Space Network tentent de reprendre contact avec le robot endormi. Une aventure suivie en direct par des centaines de milliers de passionnés dans le monde, parmi lesquels des astronomes amateurs qui contemplent la planète Mars tous les soirs avec leur télescope et cherchent, dans le camaïeu orangé de la planète qui s'éloigne lentement de la Terre, la plaine sombre de Sinus Meridiani où Opportunity est endormi.

Ils savent que le robot martien, ce vieil ami de quinze ans, qu'ils considèrent comme vivant, presque, comme la petite sonde Philaé de l'agence spatiale européenne perdue sur la comète Churyumov-Gerasimenko ou encore Wall-E, le robot du film éponyme, s'il ne se réveille pas bientôt, risque fort de succomber au désert glacial de la planète rouge. Car c'est bientôt l'hiver, là-bas.

Magazine science et vie, Par Serge Brunier



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires