Lubumbashi : Ouverture de la deuxième édition des Congo Techdays

Onerdc 18-05 à 20:00 Economie

Ouverture de la deuxième édition des Congo Techdays est intervenue ce cendredi 18 Mai dans la Salle Tshombe de Pullman Grand Karavia à Lubmashi dans la province du Haut Katanga.


Lors de cette première journée, quatre présentations ont été enregistrées, c’est notamment les enjeux du numérique en Afrique pour aujourd’hui et pour les prochaines années ; les enjeux des énergies renouvelables ; Mobile Many, les enjeux de la dématérialisation de la monnaie ; et usages et enjeux du Cloud Computing en entreprise.


En effet, les activités se sont déroulées dans l’avant et après midi. Le premier exposé a porté sur les enjeux du numérique en Afrique pour aujourd’hui et pour les prochaines années.

 

D’après Thierry BARBAUT, il était question de voir comment, avec une application très simple, des agriculteurs, des fermiers, des éleveurs reçoivent les coûts des matières premières, comment un petit appareil connecté sur un Smartphone permet aujourd’hui de faire des analyses dans des salles de santé et de faire des diagnostiques sur les problèmes de cécité d’iris de l’oïl, comment dans l’éducation, grâce aux réseaux partages des données on arrive des cours beaucoup plus efficace à des jeunes à l’usage de la tablette. Monsieur Thierry Barbaut a affirmé qu’à partir du numérique, on peut gérer nous-mêmes nos données grâce à notre téléphone : « le développent de la téléphonie mobile, du Smartphone, de l’innovation et des applications numériques qui concrètement sont un levier pour des thématiques comme l’eau, la santé, l’éducation, l’agriculture… ».


Par contre, dans le deuxième sujet sur les enjeux des énergies renouvelables, BARBAUT a noté qu’en Afrique, l’éolien, le maritime, l’hydraulique et les bio-gazes marchent très mal en Afrique. « L’hydraulique avec le grand fleuve et le petit fleuve, le maritime, les énergies renouvelables avec les photovoltaïques, la géothermie c’est-à-dire la possibilité des stocker le soleil et vendre de l’énergie, est un vrai enjeu aujourd’hui en Afrique ».


Dans l’après-midi, deux autres exposés ont été enregistrés. Notamment celui sur Mobile Many, les enjeux de la dématérialisation de la monnaie. Pour BRUNO GUSTAVE, le Mobile many est une opportunité pour les banques d’accroitre leurs nombres des clients. « Mobile Many est une opportunité pour un système bancaire qui crée la possibilité d’aller dans des zones où les banques ne peuvent pas aller, d’accroitre le nombre des clients, d’augmenter des revenues pour les services financier en plus d’aller vers les clients qui n’ont pas du tout d’expérience de la banque et qui sont dans l’informel et qui fonctionne avec du cache », explique-t-il.


En dernier lieu, RUDDY MUKWAMU a, quant à lui, planché sa présentation sur usages et enjeux du Cloud Computing en entreprise. Dans son argumentaire, ce chef de l’entreprise MAXICASH a souligné que le Cloud Computing est une technologie qui permet de stocker les données en ligne. « Un serveur c’est juste un ordinateur avec plus des puissances que l’on peut avoir chez soi alors qu’un Cloud Computing est l’exploitation de l’internet pour les services et le stockage des données. Cela ne nécessite pas qu’on puisse recourir à des dépenses pour des serveurs ou les licences des logiciels », a-t-il conclu.


Il faut rappeler que cette deuxième édition se clôture ce samedi 19 mai 2018 dans la soirée avec une compétition où les étudiants en Informatique gagneront plusieurs prix en mettant en place une application. Plus d’une centaine des personnes y prennent part.



Lubumbashi, Patient Lukusa



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires