Tribune: Et si les élections arrivaient, quel candidat pour relever la RDC; focus sur un candidat président

Onerdc 11-05 à 12:41 Politique

(Tribune de Ben Byant)

Avant 2006, le mode de désignation des présidents de la République faisait que des véritables inconnus prenaient le règne du pays: Mobutu, Mzee Kabila et J. Kabila, mais ça c'était avant, désormais, place à la légitimité et légalité populaire.

L'incognito (mot que j'utilise pour designer ceux qui ne sont pas connus du grand public) est souvent réputé être candidat de l'impérialisme, si quelqu'un veut diriger le Congo, il devrait y rester pour vivre au quotidien ce que vit le Congo d'en bas.

Dr Noël Tshiani Muadiamvita est une intelligence congolaise qui a fait ses preuves dans des grandes banques américaines jusqu'à devenir expert de la Banque mondiale.

Le CV de Noël Tshiani est plusque séduisant, économiste chevronné, ayant fréquenté les meilleurs universités,... Mais que vaut Noël Tshiani sur le terrain politique congolais !

Sur papier, Noël Tshiani pourrait être le meilleur candidat, comparé aux autres. En effet, on a toujours reproché aux candidats leur manque de projet de société ; quand à ce, Noël Tshiani a proposé un projet de développement durable estimé à 800 milliards de dollars, c'est pour lui le plan Marshall pour sauver la RDC.

Cependant, un projet sans volonté politique réelle et sans adhésion populaire ne restera qu'un tas des papiers.

D'ailleurs, Noël Tshiani a accusé un autre candidat (lisez Moïse Katumbi) d'avoir plagié son «plan Marshall», en réunissant ses fidèles en Afrique du sud, il a créé sa plateforme «Ensemble» qui, un jour avant s'appelait, «Forces du changement», l'intitulé même du livre-projet contenant le plan marshall de N. Tshiani. Un projet de développement, tout le monde peut en parler, présenter un projet est une chose, le réaliser en est une autre.

Un candidat politiquement et populairement vierge !

Noël Tshiani n'a jamais géré la chose publique dans le pays qu'il prétend vouloir redresser, sa virginité politique engendre de facto une virginité populaire, en dépit de son parcours élogieux et son expérience, Noël Tshiani Muadiamvita n'est pas connu du grand public; petit bémol et véritable défi à relever !

La RDC a déjà connu des candidats comme ça, qui vivent loin du peuple et qui ne s'approche que lors des élections (Oscar Kashala,..), Dr Tshiani serait-il de même caractère !

Vaut mieux un diable que tu connais qu'un ange que tu ne connais pas, dit-on. D'où la méfiance du peuple congolais envers l'incognito, sachant que seulement environ 2% des congolais a accès à Internet et 5% à l'information, l'action sur terrain va plus loin que toute autre considération.

Les fils du Congo qui veulent aider leur pays son appelés à y vivre, y investir et donner des idées qui correspondent aux vrais problèmes du Congo, car vu de Bruxelles, de Londres ou Washington DC, le Congo semble être trop petit, et qu'il se limite à Kinshasa, Lubumbashi et Mbuji-mayi mais vu de l'intérieur, il s'étend jusqu'à Ituri, Ilebo, Dimbelenge et Manono.

Les forces acquises au changement se battent pour la tenue des élections et il faudrait s'y préparer sur terrain et au delà.

 

Ben Bryant



Commentaires :

MOïSE / 11-05 à 13:36

Commentaire%

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires