Violences xénophobes en Afrique du Sud : l'indignation gagne plusieurs pays du Continent

Daddy Nyembwe 06-09 à 8:13 Politique

Les nouvelles violences xénophobes enregistrées en Afrique du sud depuis dimanche ont suscité plusieurs réactions sur l'ensemble du continent. Hier jeudi 5 avril, des dizaines d'habitants de Lubumbashi, en République démocratique du congo ont attaqués des magasins et institutions réprésentants l'Etat sud africains. La veille du jeudi, la Zambie et le Nigeria avaient été le théâtre de violences.

Mercredi 4 septembre, des étudiants zambiens sont descendus dans les rues de Lusaka, la capitale, en réaction aux violences contre leurs ressortissants en Afrique du Sud. Des centres commerciaux appartenant à des chaînes sud-africaines comme Shoprite ou Pick'n'pay ont fermé boutiques, pendant que d'autres manifestants se sont rendus devant l'ambassade d'Afrique du Sud où le panneau d'entrée avait été brûlé.


Plusieurs personnalités politiques, comme le président nigérian Muhammadu Buhari, ou le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, ont publiquement exprimé leurs craintes face aux violences xénophobes en Afrique du Sud. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a de son côté fermement condamné les violences : "Il ne peut y avoir aucune justification pour qu'un Sud-Africain s'en prenne à des gens d'autres pays" a t-il expliqué.



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires