RDC : La police a rependu le sang d’un militant, Rossy MUKENDI

Daddy Nyembwe 26-02 à 22:59 Politique

Tirée à bout portant par un policier, Rossy Mukendi Tshimanga, 36 ans, chercheur à l’Institut panafricain des Relations internationales et stratégiques est mort à la paroisse St Benoit de Lemba (Kinshasa) dans la marche du 25 février proclamé par le CLC.

Le jeune activiste s’apprêtait à fermer le portail de la paroisse lorsqu’il a été atteint par balle à l’abdomen avant de succomber à ses blessures à l’hôpital Saint Joseph peu après, précisent des témoins.

Après avoir annoncé « zéro mort » dimanche dans les marches organisées par le comité laïc de coordination (CLC), la police a reconnu lundi le bilan de deux morts, celle de Rossy Mukendi Tshimanga à Kinshasa et d’une autre personne à Mbandaka, mais donne une toute autre version de la mort de Rossy Tshimanga.

Dans son communiqué, la Police nationale congolaise a laissé entendre que Rossy Mukendi était un « fauteur des troubles » qu’un de ses éléments a neutralisé.

Daddy NYEMBUE



Commentaires :

VéRITé VERITE / 27-02 à 11:04

Commentaire*Que les assassin soit jugé et condamné.

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires