RDC: Les violences de Yumbi ont été « facilitées par l’absence d’action de l’État pour les prévenir » (ONU)

Daddy Nyembwe 13-03 à 10:41 Société

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a indiqué dans un communiqué que les crimes répertoriés à Yumbi pouvaient constituer « des crimes contre l’humanité, de meurtre, de torture, de viol et d’autres formes de violences sexuelles, ainsi que de persécution », et que cela avaient été facilité par « l'absence d'action de l'Etat ».

Selon le rapport, « les autorités provinciales semblent avoir manqué à leur responsabilité de protéger la population ».

L’enquête a pu confirmer qu’au moins 535 hommes, femmes et enfants ont été tués et 111 autres blessés dans les villes de Yumbi, Bongende et Nkolo II. En outre, près d’un millier de bâtiments, principalement des maisons ainsi que des églises, des écoles et des centres de santé ont été détruits ou pillés.

Ces attaques intercommunautaires ont été commises entre le 16 et le 18 décembre 2018 sur le territoire de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe, à l’ouest du pays.



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires