« Il n'est plus acceptable que mon pays soit victime des prédateurs à cause de ses richesses.», Félix Tshisekedi au sommet de l'Union africaine

siméon fortune 10-02 à 15:54 Politique


Félix Tshisekedi a pendant son premier discours entant que président de la RDC à la 32ème session ordinaire du conseil exécutif de l'Union Africaine mis garde les prédateurs dont la RDC est victime à cause de ses richesses.

"Il n’est donc plus acceptable que le Congo, mon pays, puisse être indéfiniment victime de la convoitise de ses immenses ressources naturelles. Cependant, à travers un partenariat gagnant-gagnant, la RDC s’engage à apporter sa contribution à toute action visant la mise en valeur de ses ressources pour le bien-être de l’Afrique et du reste du monde. a dit Tshisekedi devant ses pairs africain", a-t-il dit.

Par ailleurs, il a parlé de l'insécurité à l’est du Congo et des antivaleurs à combattre.

"Il nous faut sans relâche consolider la paix, combattre les antivaleurs, construire un Etat de droit, renforcer la politique de bon voisinage et le règlement pacifique des différends, neutraliser la nébuleuse des groupes armés particulièrement à Beni et à Butembo", a-t-il rencheri.

Après sa tournée régionale en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville, le président congolais a ensuite réjoint Addis Abeba samedi 9 février pour le 32è sommet de l'Union africaine. Le président congolais a également eu des échanges à huis-clos à côté de ses pairs.

Siméon Fortune



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires