RDC : Passation pacifique du pouvoir entre un président sortant et un opposant, une première en Afrique centrale

Richard Kiayima 24-01 à 9:00 Politique

Félix Tshisekedi sera investi ce jeudi 24 janvier cinquième Président de la République Démocratique du Congo. Il a été proclamé élu avec 38,57% de suffrages valablement exprimé devant son ex camarade de l'opposition Martin Fayulu qui a qaund lui 34,83%.

Une victoire ccontestée par Martin Fayulu le candidat de la coalition Lamuka, qui l'accuse d'avoir négocier le pouvoir avec le président sortant Joseph Kabila. Et aussi par la Conférence Épiscopale Nationale du Congo qui dit détenir les données différentes que celles publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Toutefois, malgré que cette élection est contestée mais du moins elle permet au peuple congolais de vivre la première passation pacifique du pouvoir entre le président sortant et le président élu.

Et pour la première fois dans la région d'Afrique centrale de voir une passation pacifique du pouvoir se faire entre président sortant et son opposant principal. Quand on sait que la plupart des chefs d'Etat d'Afrique Central ont eu a changés leur constitution pour se maintenir au pouvoir pendant plusieurs années.

Cette passation pacifique du pouvoir permet au président Joseph Kabila de sortir par la grande porte et aussi de devenir le premier président en vie de la RDC.

Rappelons qu'après la proclamation de son élection par la CENI, Fatshi comme l'appelle ces partisans avait demandé au peuple congolais de commencer à considérer Joseph Kabila comme partenaire de l'alternance.

Richard Kabangu



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires