Vote à Lubumbashi : Tout se passe, temps bien que mal

Richard Kiayima 30-12 à 15:11 Politique

Dans certains centres de vote, les lushois votent sans aucun problème. Par contre, au site de vote situé au golf terminus dénommé Cliniques vétérinaires, plus précisément dans l’enceinte de la Paroisse Saint-Laurent, au quartier Malela, sur quinze bureaux, seuls sept étaient ouverts.

D’après certains témoins rencontrés sur place, les techniciens de la CENI vérifiaient certaines machines. L’ensemble de ce site a au total vingt-sept bureaux dont douze dans l’enceinte des cliniques universitaires.

Dans la commune Kamalondo, à l’école Jasiri, d’après certains électeurs, une MAV est en panne. D’après Gilbert Kyungu de l’union nationale de la presse du congo, section de Lubumbashi, certaines machines à voter à l’école primaire Matoleo de la commune de la Rwashi, se réinitialisent après quelques votes.

Vers 13 heures, au Complexe scolaire Nsele à Kalubwe double poteau, les imprimantes ont bourré. Selon quelques électeurs trouvés sur place, la liste affichée ce matin demeure un casse-tête pour retrouver certains noms. Les policiers observent impuissamment la pression des électeurs qui, en regardent leurs visages, sont énervés et en colère.

Par contre au quartier Bel air dans la commune Kampemba, quelques témoins nous ont laissé entendre que les candidats aux législatives nationales que provinciales ont perdu leur temps pendant la campagne électorale en distribuant des biens sans insister sur leur numéro.

La réalité est telle que beaucoup des candidats seront perdants. Beaucoup d’électeurs n’ont pas le temps de chercher les numéros dans la machine. Ils donnent leurs voix à ceux dont les têtes leur plaisent et apparaissant sur les pages à accès facile, expliquent deux témoins ayant requis l’anonymat.

« Le fait le plus désolant que nous avons constaté est de voir certains candidats aux législatives se présenter dans le centre de vote. », explique un électeur rencontré à Kiwele où compte une vingtaine des bureaux de vote sur l’avenue Lumumba.

Ces propos ont été confirmés par d’autres électeurs à l’école Saint-Jacques à la commune annexe, à l’Institut Ika au quartier Gambela II, dans la commune de Lubumbashi, au complexe scolaire Charitable dans la commune de kampemba. « Moi, j’ai vu des candidats donner de l’argent aux gens pour qu’on vote pour eux. Certains avec des tracs sur lesquels figurent leurs numéros. », conclue Papy.

Depuis Lubumbashi, Patient Lukusa pour Onerdc.net



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires