La RDC donne 48 heures à l'UE pour rappeler son représentant à Kinshasa

Richard Kiayima 27-12 à 21:22 Politique

La République démocratique du Congo donne 48 heures à l'Union Européenne pour rappeler son représentant à Kinshasa. C'est le Vice-Premier et Ministre des Affaires Étrangères Léonard She Okitundu qui a annoncé cette décision au cours d'une rencontre avec les ambassadeurs occidentaux accrédités en RDC.

C'est une mesure de rétorsion après le maintien des sanctions européennes visant 14 personnalités congolaises, dont le candidat du Front Commun le Congo à l'élection présidentielle de dimanche 30 décembre, Emmanuel Ramazani Shadary.

"Le gouvernement de la République démocratique du Congo invite instamment le Conseil européen à procéder impérativement dans les 48 heures au rappel de son chef de mission en République démocratique du Congo", a déclaré Léonard She Okitundu.

"Cette mesure sanctionne d'une part le comportement répréhensible de l'intéressé et d'autre part s'inscrit dans le cadre de la réciprocité", a insisté le ministre d'une voix tendue.

Le Ministre She Okitundu a évoqué des sanctions infligées unitatéralement par le Conseil européen certaines personnalités congolaises.

Il a rappelé qu'il avait demandé la "levée" ou la "suspension" des sanctions "jusqu'à la tenue des élections générales en RDC.

"Ce plaidoyer, patiemment engagé, demeure sans écho surtout après le renouvellement desdites mesures par le Conseil européen de ce mois de décembre 2018", a-t-il déclaré.

Pour rappel, l'UE avait annoncé le 10 décembre la prolongation pour un an, jusqu'à décembre 2019, de ses sanctions visant 14 responsables du régime du président congolais Joseph Kabila accusés de violations des droits de l'homme, dont son dauphin pour la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary.


Onerdc.net avec AFP



Commentaires :

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE


Articles Similaires